Saint-RaphaëlSituée au sud-est du Golfe de Fréjus, Saint Raphaël est leu de villégiature depuis l’antiquité, puisque l’on y trouve des vestiges romains. La mer si douce, le climat si favorable, la richesse du patrimoine naturel en font toujours un lieu de séjour particulièrement agréable.

Les plaisirs de la vieille ville

A Saint Raphaël, il faut se livrer au plaisir de déambuler dans les ruelles étroites et pleines de charme de la vieille ville celle que l’on appelle le “quartier du village”. Il faut s’enivrer aux senteurs provençales du marché aux fleurs et aux légumes, et découvrir les mille produits du terroir et de la pêche que l’on propose sur les étals.

Puis il faut faire une halte à l’église San Raféu, qu’ici on nomme également église des Templiers. Elle date du XIIème siècle et c’est dans son presbytère que se trouve le musée archéologique. Amphores et vestiges romains y abondent.

Il faut enfin monter en haut de la superbe tour de guet du XIII e siècle, et profiter du panorama magnifique qui s’ouvre sur la baie.

Les joies de la station balnéaire

Saint-Raphaël offre toutes les activités que l’on peut attendre d’une station balnéaire, avec en plus le charme des villas anciennes. A la fin du XIXème siècle, avec l’arrivée du train, la ville se transforme avec un casino, de nombreux hôtels, la promenade de front de mer, les bains. Des villas au charme aujourd’hui suranné d’influence mauresque ou palladienne,

On croirait pouvoir croiser ici Georges Sand, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Guy de Maupassant qui y firent la réputation du lieu.

Le massif de l’Estérel bien sûr

Parmi ses vingt-quatre kilomètres de côte (seule Marseille fait mieux sur la Méditerranée) abondent des criques et calanques et surtout la région naturelle du massif de l’Esterel. Ses porphyres rouges d’origine volcanique sont un régal pour l’œil et changent de nuances tout au long de la journée. L’ascension du mont Vinaigre, le point culminant, est un vrai régal si l’on ne part pas trop tard par les chaudes journées estivales.