Les plus belles plages de la côte d'azurLa côte d’azur offre à ses touristes venus du monde entier l’incomparable beauté de ses sites et bien sûr des sentiers littoraux et des plages magnifiques. Cette région, bercée par le soleil nous en dévoile quelques-unes, au fur et à mesure de nos escapades.

S’il n’y en avait qu’une, ce serait très certainement la calanque d’En Vau, accessible au bout d’une heure de marche. Cet écrin bien caché, entre Marseille et Cassis, semble se mériter si l’on rêve s’y poser ; ici, on ne peut plus rien faire sinon contempler inlassablement ce décor et cette eau cristalline, enfoui dans une rare intimité. Nous ne pouvons pas imaginer une telle harmonie pas plus que cette surprenante cohabitation avec les poissons, véritable magie qui prend pourtant tout son sens ici, comme une évidence même.

Dans le Var, sur l’île de Porquerolles, se trouve plusieurs très belles plages, en particulier, celle de Notre Dame. Les vélos sont conseillés pour y parvenir et elle aussi demande un peu de temps pour la découvrir, se cachant derrière de nombreux pins.

Toujours dans le Var, a Cavalaire sur Mer, entre Saint Tropez et le Lavandou, la plage de Bonporteau, accessible à pieds ou à vélo. C’est une crique belle, vraiment très belle au sable fin et aux eucalyptus associés aux poétiques tamaris. Cette crique entourée de rochers annonce l’empreinte d’une béatitude.

Une presqu’île unique, celle de Giens à Hyères, pourra rencontrer tous styles de touristes, en passant de l’amoureux de randonnées, du plongeur, du simple baigneur, du surfeur, du navigateur ou du photographe. Ce site d’exception est vraiment la corne d’abondance du bonheur universel.

La plage d’Almanarre, longue de cinq kilomètres, est idéale pour toute la famille avec son sable fin et blanc. Pat temps calme, elle n’est que pure incitation au rêve mais quand la mer s’agite, elle devient totale fascination.

Les calanques de Marseille, à la faune et à la flore très abondante doivent se prévoir dans le parcours de vacances enchanteresses et inoubliables.

A Cap d’Antibes, si l’on emprunte un sentier pédestre, la plage de la baie des milliardaires a de gros galets, certes, mais son emprise fatale ne vous laissera pas de marbre en se calquant à une crique presqu’imaginaire.

Chaque ville, chaque plage, détient son histoire qui façonne sa beauté et parviendra à séduire tout un chacun qui sera à même de savoir laquelle il préfère, laquelle la plus belle.